A méditer...

Etre son corps… telle une montagne dans un espace immense et pur

17 janvier 2018

On peut penser à tort que la méditation consiste d’abord à s’occuper de son esprit. Or, dans la pratique, on est avant tout présent à notre corps. On peut sentir que l’on EST ce corps, qu’on l’habite, qu’il est notre seule demeure. Dans la pratique, lorsque je suis emporté par mes pensées ou mes émotions, je reviens le plus souvent à la posture puis au souffle. C’est l’unité de la posture, mon corps tout entier qui me revient en premier ; ensuite vient mon souffle et le mouvement de mon ventre, puis l’air qui entre ou qui sort de ma bouche à cet instant. La manifestation de ces sensations est la manifestation même de la présence avant tout commentaire, avant que d’autres pensées ne viennent.

J’aime sentir ainsi combien mon corps est vivant. Reconnaître sa douceur, sa vitalité, sa sensibilité mais aussi ses tensions, ses blessures et sa vulnérabilité. C’est ma manière de l’apprécier pleinement, d’en prendre soin et de le remercier.

Ces quelques années de pratique m’ont appris à revenir à cette présence corporelle au quotidien. J’ai incroyablement gagné en confiance. C’est impressionnant de voir tout ce que cela a changé pour moi tant sur le plan personnel que professionnel. Lorsque je doute, lorsque j’ai peur, ou lorsque que je perds complètement pied (c’est l’expression consacrée), je reviens à mes perceptions et tout devient très vivant, très parlant. C’est comme si j’avais accès à une autre intelligence, plus juste car plus en lien avec le monde et les situations que je rencontre.

Thomas